Soirée Pyjama

« Pousse-toi Sybda, tu prends toute la place ! Se plaignit Phoane la petite phoque en donnant une bourrade au panda.
– Ben t’as qu’à aller en haut, ronchonna l’interpellé. Ce n’est pas de ma faute si je prends un peu de place.
– Je peux vous rejoindre ? S’enquit Koxy la koala avec envie. Il a l’air trop bien ce bateau !
– C’est un lit-bateau-pirate. » Précisa Phoane en poussant de nouveau le panda, l’air de rien.

La discussion piqua l’intérêt des autres petits animaux invités à la soirée pyjama. Ils se redressèrent tous, les yeux brillants dans la pénombre, et s’approchèrent. Draléa la dragonne inspecta le lit superposé et afficha un air dépité. « Je suis trop grande : je ne tiendrai jamais dessus, alors que je voulais partir à l’aventure avec vous…
– C’est pas grave, lui assura Sil qui finissait de se hisser sur le lit supérieur. Tu voleras à côté ! En plus, personne n’osera s’attaquer à nous si on a un dragon. Nous serons les meilleurs pirates ! »

Tous les autres approuvèrent en chœur en commençant à grimper sur le navire pour faire aussi partie de l’équipage. « Il faut décider des rôles, décréta Elia l’écureuil qui escaladait le montant du lit.
– Très bonne idée ! S’enthousiasma Parosy le panda roux. Moi je veux être le capitaine ! »

Les petits animaux s’interrompirent et le silence flotta un instant dans la pièce. Toutes les frimousses affichaient leur envie : ils auraient, eux aussi, voulu être le capitaine bien sûr. Ils se morigénèrent tous intérieurement de ne pas y avoir pensé tout de suite. « Bon, c’est le premier qui dit qui y est, soupira Lekwo la loutre. Ce sera Parosy le capitaine. » Tous hochèrent gravement la tête suite à cette assertion de la plus haute importance.

L’effervescence reprit aussitôt. « Hé Phoane, descend de là ! S’exclama soudainement Sybda. Là-haut c’est la vigie et c’est Jucha qui doit y aller.
– Non, pas du tout, c’est le pont supérieur, pointa la phoque. La vigie c’est encore au-dessus.
– De toutes façons, je ne veux pas aller à la vigie, intervint Jucha. J’ai le vertige… »

Cela n’empêcha pas la petite chatte de se frayer un passage jusqu’au lit du haut pour se caler dans un coin, tandis que la koala bousculait tout le monde. « C’est moi qui vais à la vigiiie ! S’écria Koxy en filant tout en haut le plus vite possible.
– Moi je veux être le coq, les informa fièrement Dashor.
– Mais tu n’es pas un coq, tu es une ornithorynque, lui expliqua gentiment Rachi le golden retriever.
– Non mais un coq, c’est le cuisinier sur un navire, répartit la petite ornithorynque.
– C’est bizarre comme nom de cuisinier quand même, renifla Sybda. Qu’est ce que tu fais avec ce coussin Lekwo ?
– Ce n’est pas un coussin voyons, c’est la barre ! On en a besoin pour décider où on va. »

Les derniers rôles se répartirent tout aussi rapidement : Phoane devint navigatrice et Rachi le quartier-maître. Jucha voulait juste être matelote et dormir sur le pont, comme tout félin qui se respecte. Elia décida qu’elle serait préposée aux cordages, parce qu’un écureuil pouvait facilement grimper de partout pour s’en occuper, et Sybda qu’il garderait un œil sur le rhum, qui était la boisson la plus importante pour des pirates.

À présent que l’équipage était au complet, ils se rendirent tous à leur poste, levèrent l’ancre et larguèrent les amarres. Ils se lancèrent ainsi à l’assaut des moult aventures nocturnes qui leur tendaient les bras.

 

Je vous avoue que ce mini-texte pour enfants est juste un prétexte pour poster mon navire.

S'exprimer par un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s