Quelques entrées du journal de R2D2 lors de son baby-sitting de Luke sur Dagobah

Jour 14 896 :

Ouf ! J’ai enfin réussi à faire en sorte que cette triple buse de dernier utilisateur de la Force s’émancipe un peu ! J’aurais bien voulu que sa soeur vienne aussi, mais elle est encore moins réceptive que lui.
Et ça me fait des vacances de C3PO. En plus d’être un péteux, il ne prend jamais la peine de traduire mes réparties cinglantes. Ca me vexe.

 

Jour 14 897 :

C’est impressionnant de voir comme ce gamin est persuadé d’avoir pris la décision tout seul, alors qu’il est en train de suivre ce que je lui dis de faire.
L’avenir des Jedi est mal barré avec lui.
En même temps, ce n’était pas mieux avec son père. Puisqu’il les a exterminés.

 

Jour 14 898 :

Il est pénible ; il n’arrête pas de parler de Leïa.
MAIS C’EST TA SOEUR CRETIN !
Qu’il arrête d’imaginer tout haut des trucs salaces… Ca va me causer des fuites d’huile à force… Beuh…
J’ai essayé de changer de sujet, puisque son X-Wing lui traduit mes propos (quand je veux), mais il a la capacité d’attention d’un papillon.

 

Jour 14 899 :

J’ai trouvé un moyen imparable pour le faire taire : je me suis mis à réciter ma notice d’utilisation. En boucle. Très fort.

 

Jour 14 900 :

Vivement qu’on arrive en vue de Dagobah et que je le refile à Yoda. Ca me saoule autant que lui la récitation de notice !
Par contre, j’espère que Yoda se montrera meilleur avec lui qu’Obi Wan avec Anakin. Sinon on est mal barrés.

 

Jour 0 :

Quand je pense qu’il est sensé être l’un des meilleurs pilotes de la galaxie… Ca fait peur. Le X-Wing a été englouti dans le marais. Je ne sais pas comment on pourra repartir d’ici…
Je ne me suis pas privé de l’insulter. De toutes façons, il ne comprend rien à ce que je dis.

Ah mince, avec l’accident, mon horloge s’est remise à zéro.

 

Jour 14 903 :

Ca y est, je me suis remis à l’heure.

Aaah ! Enfin ! Luke et Yoda se sont rencontrés.
Au début j’ai cru que Yoda était sénile. J’ai eu peur que Luke ne puisse pas avoir sa formation ! Je pense qu’en fait, il voulait juste se débarrasser du p’tit blanc bec.
Mais ça, c’est hors de question !
Déjà parce que je me suis fait chier à l’emmener jusque là.
Et parce que le X-Wing est en rade.
Donc c’est mort.
Haha.

 

Jour 14 904 :

Ils ont l’air de bien s’amuser à se courir après.
Y a personne pour s’occuper du droïde, bien sûr. Pfeuh !

 

Jour 14 905 :

Bon, pendant qu’ils s’amusent tous les deux, je pense que je vais commencer à réparer le X-Wing, maintenant qu’il est sorti de l’eau. J’ai pas envie de rouiller ici moi.

 

Jour 14 914 :

Ca n’a pas l’air de beaucoup avancer cette histoire de formation Jedi. C’est embêtant, je ne peux pas perdre trop de temps ici, sinon tous mes plans contre l’Empire vont tomber à l’eau.
C’est fâcheux.

 

Jour 14 916 :

Je pensais que j’allais devoir saboter les efforts de Luke pour que Yoda le laisse partir. Mais il s’en sort très bien tout seul !
Je pense qu’il a tout ce qu’il faut pour lutter contre son père. Normalement, rien que son côté lama dépressif devrait réussir à percer son armure de Côté Obscur. De toutes façons, Anakin n’utilise le Côté Obscur que pour paraître cool.

 

Jour 14 917 :

YODA M’A CASSE MON PION !

 

Jour 14 918 :

Ah non, c’est bon, il s’est réveillé.
Il ne faut pas me faire des frayeurs comme ça ! Au cas où Luke se casse, j’ai toujours Leïa, mais j’aimerais arrêter de perdre du temps dans mon plan pour détruire l’Empire. Merci.

 

Jour 14 921 :

Tiens, je pense que Yoda approche du point de rupture. Aujourd’hui il m’a donné un coup de main pour réparer le X-Wing.
D’un côté ça me réjouit pour mes plans, tout ça.
D’un autre, ça signifie que je vais retrouver C3PO.
Avec un peu de chance, il sera tombé par inadvertance dans un broyeur.

 

Jour 14 922 :

Et c’est repartiii !
Palpatine, tiens toi prêt : tu as le droïde le plus intelligent et acharné aux fesses !
Tu as juste le droit de détruire C3PO avant que j’arrive.

J’espère que quelqu’un a pensé à dire à Luke que Leïa était sa soeur…

 

 

(Si vous voulez voir le journal de Luke pendant la même période, c’est par là => Extraits du journal de Luke pendant son voyage sur Dagobah )
(Si vous voulez voir le journal de Yoda pendant la même période, c’est par là => Morceaux choisis du journal de Yoda après la grande purge Jedi )

Extraits du journal de Luke pendant son voyage sur Dagobah

– Jour 1 après avoir quitté les copains :

WIIIIIIIIII ! Enfin tranquille !
J’en avais un peu marre de Han. Il se la ramène tout le temps et il me prend pour un bébé, c’est super vexant. “Je t’ai aidé à fuir l’Empire” par-ci “Je t’ai sauvé du froid en te calant dans le cadavre d’un tauntaun” par là… Parlons-en du tauntaun, hein ! Je pue encore le cadavre.
C’est pas bon pour mes affaires avec Leïa, ça.
J’espère au moins qu’elle a vu mon départ comme celui d’un héros ténébreux !

 

– Jour 2 après avoir quitté les copains :

Je me demande si j’ai bien fait de laisser Leïa avec ce crétin…

 

– Jour 3 après avoir quitté les copains :

R2D2 me conseille une planète inhabitée pour que je puisse passer des vacances en paix. J’en profiterai pour construire une cabane pour Leïa, ça devrait l’impressionner.
Il est tellement prévenant ce droïde !
J’ai quand même bien vérifié qu’il parlait d’une planète déserte sans désert. De sable. J’en peux plus du sable.

 

– Jour 4 après avoir quitté les copains :

R2 a l’air particulièrement content, il chantonne en bips.

 

– Jour 5 après avoir quitté les copains :

Les bips commencent à me taper sur les nerfs. Un peu comme Han.

 

– Jour 1 sur la planète :

Bon.
On dirait que j’ai eu un accident.
Mais rien de grave, hein… Le X-Wing s’est juste fait absorber dans le marais et je n’ai aucun moyen d’appeler à l’aide.

Les bips ont l’air de se faire moqueurs.

 

– Jour 2 sur la planète :

R2 m’a menti ! La planète n’est pas si déserte que ça : il y a un p’tit vieux tout vert et tout sénile qui vient m’embêter !
Je suis très déçu.
En plus je ne comprends rien à ce qu’il dit ce p’tit vieux.
Et R2 non plus ; il se contente de me biper d’un air satisfait. Saleté de droïde !

 

– Jour 3 sur la planète :

Le p’tit vieux m’a piqué le sabre de papa !
C’est insupportable les p’tits vieux.

 

– Jour 4 sur la planète :

En fait, le p’tit vieux, c’est pas un p’tit vieux. Enfin, si c’est un vieux croûton moisi, mais du genre badass !
Il peut soulever mon X-Wing juste en fermant les yeux et en tendant la main.
Il m’a dit qu’il maîtrisait la Force. Comme le vieux Ben ! C’est un truc de vieux, la Force, on dirait. Mais je lui ai quand même demandé de m’apprendre, pour impressionner Leïa.
Je croyais que la Force, c’était mort pour moi en même temps que le vieux Ben. Quelle aubaine !

 

– Jour 9 sur la planète :

Le p’tit vieux vert m’apprend plein de trucs ! Par exemple, j’ai découvert que, pour maîtriser la Force, il fallait faire toutes les corvées d’un p’tit vieux.
Quelle aubaine d’être tombé sur un p’tit vieux au milieu de nulle part !

 

– Jour 10 sur la planète :

Pfiou ! C’est dur la Force ! Il me fait courir de partout le p’tit vieux tout vert…

 

– Jour 12 sur la planète :

Je sens que je deviens vachement fort. Et plus, maintenant je connais plein de super tours ! Je peux tenir sur une main et ça, je suis certain que ça va vachement impressionner Leïa. Han ne doit même pas savoir faire un truc aussi classe ; pfeuh, le naze !

 

– Jour 14 sur la planète :

Le vieux-vert m’a envoyé dans une caverne pour cueillir des champignons bizarres.
Mais elle me fait peur sa caverne : elle est toute sombre et on voit rien du tout.
Le p’tit vieux m’a dit qu’il fallait que je vainc le côté obscur dans la caverne.
Ca veut rien dire.
Mais j’ai pris une torche pour la prochaine fois !

 

– Jour 15 sur la planète :

Apparemment il ne fallait pas vaincre l’obscurité de la caverne avec une torche. A quoi ça sert d’avoir une épée qui brille dans ce cas ? Je lui ai demandé.
Il m’a donné un coup de canne.
C’est douloureux un coup de canne !
Et j’ai toujours pas compris…

 

– Jour 17 sur la planète :

Oooh ma tête… J’ai l’impression qu’une Etoile de la Mort m’a roulé dessus…

 

– Jour 19 sur la planète :

Le vieux-vert ne veut pas me refaire sa poêlée de champignons. C’était super bon pourtant.
Je suis très déçu.

 

– Jour 20 sur la planète :

J’ai surpris le p’tit vieux à bidouiller mon X-Wing. On aurait dit qu’il essayait d’aider R2 à le réparer.

 

– Jour 21 sur la planète :

Oh mon dieu ! J’ai rêvé que Leïa avait des ennuis ! Han en avait aussi, mais lui je m’en fous un peu quand même.
Je vais aller la sauver ! Je sais tout plein de trucs sur la Force en plus et je pourrai l’impressionner en me tenant sur une main.
Le p’tit vieux avait l’air un peu triste de me voir partir, il a essayé de me convaincre que je n’avais pas fini mon entraînement. Mais moi je pense que je suis super fort en Force et qu’il est juste triste à l’idée de se retrouver tout seul.
Je lui ai dit que je partais quand même.
Leïa va être trop trop impressionnée par mes muscles !
Attend moiii Leïaaa ! Maize Force biwisou !

 

LukePatate

 

(Si vous voulez voir le journal de R2D2 pendant la même période, c’est par là => Quelques entrées du journal de R2D2 lors de son baby-sitting de Luke sur Dagobah )
(Si vous voulez voir le journal de Yoda pendant la même période, c’est par là => Morceaux choisis du journal de Yoda après la grande purge Jedi )

Morceaux choisis du journal de Yoda après la grande purge Jedi

– Jour de la retraite 1 :

De retour sur Dagobah.
Finalement !
Ca fait du bien de se retrouver tout seul, pépère. Je pense que je vais passer une retraite sympa ici : il n’y aura personne pour me casser les noix, puisque personne ne connaît cet endroit, et je pourrai profiter des bains relaxants dans les marais bulleux.
ET JE PEUX ENFIN PARLER NORMALEMENT ! Ma technique de passer pour un teubé pour être tranquille a très mal marché durant ces dernières centaines d’années tout compte fait.

 

– Jour de la retraite 2 :

Je fais connaissance avec mon marais. Avoir la maîtrise de la Force dans cet environnement inhospitalier est un atout indéniable.
Surtout pour capter le net intergalactique.
Gratuitement.
Pourquoi s’en priver, avec une Dagobah imprégnée par la Force qui sert d’antenne ?

 

– Jour de la retraite quelconque quelques années après :

Ah, un mec qui a un accident. Ca fait longtemps que je n’ai pas parlé à quelqu’un.
Ca ne me manquait pas.
Je vais aller m’en débarrasser.

 

– Jour de la retraite avec Luke 1 :

La technique de passer pour un teubé pour se débarrasser des emmerdeurs NE fonctionne TOUJOURS PAS.
Je ne sais pas pourquoi je m’acharne.
Maintenant je suis obligé d’aider un abruti qui a crashé son vaisseau sur MA planète. Dans MON marais. Il a foutu un beau bordel ! Ca va me prendre des mois à tout remettre en place une fois qu’il sera parti…

 

– Jour de la retraite avec Luke 3 :

Hum.
Il n’a pas l’air de vouloir partir. Il veut que je lui apprenne des trucs, là, comme tous les autres crétins qui sont morts.
Je veux dire, si c’était infaillible, ils ne seraient pas tous morts, hein !
Bande de débiles.
Je vais lui apprendre vite fait 2-3 machins de base et l’envoyer balader.

 

– Jour de la retraite avec Luke 8 :

BON. Ca va être plus compliqué que prévu. Il est vraiment gratiné celui-là !
Oh, il est gentil, c’est sûr.
Mais son air de lama ahuri me tape sur les nerfs. Je pourrais facilement virer Dark Side sur un moment d’inattention…
Le pire, c’est que j’ai repris mon vieux tic du verbe à la fin à l’oral.
Ca m’éneeerve !

 

– Jour de la retraite avec Luke 9 :

Pour me passer les nerfs, j’ai décidé de me servir de lui comme monture et de le faire courir d’un bout à l’autre des marais, ça me détend.
Et je me fais mousser en lui montrant quelques tours de Force. Je ne suis pas trop rouillé malgré mes 900 ans héhéhé !

 

– Jour de la retraite avec Luke 11 :

Entre deux leçons, j’essaie de lui apprendre des acrobaties pour le revendre à un cirque ambulant si il s’éternise.
Juste au cas où.

 

– Jour de la retraite avec Luke 15 :

Puisqu’il est là, j’en ai profité pour lui faire goûter ces champignons bizarres qui poussent dans la caverne. J’avais jamais osé, moi. Ils sont peut-être mangeables, on ne sait jamais.

Je crois que je n’y goûterai pas finalement.

 

– Jour de la retraite avec Luke 16 :

Ah. Il a survécu.
Et il a gardé sa tête de lama ahuri.

 

– Jour de la retraite avec Luke 19 :

JE VEUX QU’IL S’EN AILLE !
J’EN PEUX PLUS DE SON AIR D’ABRUTI !
Et j’en ai marre de devoir toujours mettre le verbe à la fin. C’est quoi ce tic de merde à la fin ?

 

– Jour de la retraite sans Luke 1 :

Je croyais que je pourrais faire avec, le temps qu’il puisse s’en aller de lui-même, mais non. J’avais l’impression de vivre avec un lama neurasthénique. Je lui ai envoyé un faux rêve prémonitoire grâce à la Force, cette nuit.
Et j’ai fait très attention de ne pas sauter de joie lorsqu’il m’a annoncé qu’il allait s’en aller tout à l’heure.
Enfin ! La tranquillité ! On ne m’y reprendra plus à aller voir les accidentés de la planète !

 

(Si vous voulez voir le journal de Luke pendant la même période, c’est par là => Extraits du journal de Luke pendant son voyage sur Dagobah )
(Si vous voulez voir le journal de R2D2 pendant la même période, c’est par là => Quelques entrées du journal de R2D2 lors de son baby-sitting de Luke sur Dagobah )