« Il était une fois en Yamato » Chapitre 1 : Jynpo et les volatiles (7/7)

Très satisfait de sa performance, l’apprenti Seigneur du Clan du Dragon se dirigea, une fois de plus, en direction de son éternel cabinet de travail. Seulement, au détour d’un couloir, il fut de nouveau intercepté, mais par un serviteur cette fois, qui l’informa que son conseiller Shugenja, maître magicien Tamori Liang, désirait lui faire part de ses récentes découvertes. Intrigué et se demandant quelle magnifique nouveauté Liang avait bien pu trouver, Jynpo dit au serviteur de donner rendez-vous au conseiller Shugenja dans la grande Salle du Conseil, avant de s’y rendre lui-même. Il arriva prestement dans la grande pièce. Ne sachant toujours pas où s’asseoir, il décida de réitérer sa tactique de la veille : rester debout à faire les cent pas d’un air préoccupé. Il réalisa soudainement qu’il avait oublié à quel point cette salle était grande et qu’à deux, ils se sentiraient encore plus idiots que lors de sa réunion avec Chiba et Hideaki. Il partit donc aussi vite que possible, manquant de renverser un serviteur qui passait devant la porte.

Quelques minutes plus tard, alors qu’il revenait accompagné de ses deux conseillers, il vit que Liang était déjà arrivé et les attendait patiemment. Il fit signe aux trois hommes de s’asseoir et demanda au Shugenja ce qu’il avait découvert. « Je pense avoir trouvé par quel subterfuge l’ambassadeur du Clan de la Grue a pu s’introduire sur nos terres sans que quiconque ne le remarque, Jynpo-sama. Il existe un sort, nommé couramment Voile, qui permet à un lanceur de sort de modifier l’apparence de n’importe qui pendant une très longue période. »

Jynpo, qui continuait de faire les cent pas, se trouva déçu par le fait que Liang n’allait pas le divertir d’un nouveau tour, mais venait l’entretenir d’ennuyeuses affaires politiques. Néanmoins, se sentant redevable envers son conseiller, qui venait de passer de nombreuses heures à faire des recherches approfondies sur ce sujet délicat, il prit sur lui et lui répondit : « Toutes mes félicitations ! Voilà qui est très intéressant. Nous avons donc la réponse au mystère de l’apparition de l’ambassadeur sur nos terres.
– Il serait intéressant de savoir qui leur a pu leur fournir un tel sort, commenta sérieusement Mirumoto Chiba.
– Sans compter que le responsable de ce sort a du rester avec eux, au moins jusqu’à ce qu’ils réapparaissent, ajouta Liang. De plus, il ne s’agit probablement pas d’un Ashina, les Shugenjas du Clan de la Grue. Ce sont des gens pacifistes, spécialisés dans la création d’objets magiques. Je les vois mal mettant en œuvre une illusion de cette importance, cela ne leur ressemble vraiment pas. »

Kitsuki Hideaki, voyant son Seigneur toujours pensif, se permit de prendre la parole : « Ceci est plutôt inquiétant, il faut nous renseigner sur qui a pu aider le Clan de la Grue à nos dépends. Car il pourrait s’agir là d’ennemis potentiels, dont il faudrait se méfier.
– Faisons donc cela ! s’exclama Jynpo avec enthousiasme.
– En ce qui concerne les troupes du Clan du Phénix qui se massent à la frontière, intervint Chiba, je confirme à Mon Seigneur que les ordres ont été donnés et que les troupes sont en route. Elles sont dirigées par votre général Mirumoto Zhao-Yun.
– Je m’en réjouis, d’autant qu’il s’agit là d’un grand général ! Notre frontière Nord-Est est donc entre de bonnes mains. Pour ma part, je vais retourner dans mon cabinet.
– Un instant, Jynpo-sama, l’arrêta Hideaki. Un messager du Clan du Crabe m’a rapporté que votre lointaine cousine, Yasuki Natsumi, arrivera d’ici demain en ville, pour vous rendre visite. Son estimé père vous demande de bien vouloir l’accueillir quelques temps au château Togashi, afin qu’elle acquière une réelle expérience auprès de l’un des grands de ce monde, vous. »

Ne faisant pas tout de suite le rapprochement entre les grands de ce monde et lui-même, Jynpo se focalisa sur le prénom Natsumi et les souvenirs que cela impliquait. « Oh non ! Pas elle ! Enfin, c’est ma cousine, je l’aime bien, mais… Elle est un peu… euh, pas très gentille avec moi ! Elle fait rien qu’à m’embêter ! Mais j’ai pas le choix, mon honneur et celui de mon Clan sont en jeu, je dois l’accueillir comme il convient de recevoir un membre de sa famille. Et puis, si ça se trouve, je suis mauvaise langue, elle est peut-être devenue gentille… » Hideaki interrompit ses pensées en reprenant la parole :

« J’imagine que Monseigneur a l’intention de veiller à ce que Doji Kurou et votre cousine ne se croisent pas.
– J’y ferai bien attention ! s’exclama Jynpo. Vous avez raison, ce serait très embêtant que Natsumi rencontre l’ambassadeur. Et cela me mettrait dans une position pour le moins inconfortable.
– En effet, mettre un membre de la famille Yasuki du Clan du Crabe en présence d’une personne du Clan de la Grue serait une grave erreur diplomatique, en raison du différent qui les oppose. »

En effet, la famille Yasuki, marchands renommés du Clan du Crabe, faisait auparavant partie du Clan de la Grue, qu’elle a quitté, créant de la sorte de nombreuses tensions entre les deux Clans. C’est ainsi que Jynpo se rendit compte que ce n’était pas parce qu’il considérait sa cousine comme méchante, qu’il fallait éviter de lui faire rencontrer l’ambassadeur Doji, mais bel et bien à cause des répercussions politiques que cela pouvait engendrer.

La réunion étant terminée, le jeune Seigneur du Clan du Dragon parvint enfin jusqu’à son cabinet de travail. Contemplant la pièce, il soupira d’un air nostalgique en regardant avec insistance la cloison qui séparait son cabinet de ses appartements. Mais il se ressaisit et se lança dans ce qui allait être la dernière tâche de la journée qu’il allait accomplir en tant que maître des lieux. Il se mit donc à trier sa montagne de papiers accumulés sur son bureau, entre ce qui devait retourner à la bibliothèque du château et ce qui devait être rangé sur place. Les ouvrages qu’il décida de ramener directement à la bibliothèque ne lui avaient servi à rien et ceux qu’il jugea bon de laisser là lui seraient peut-être utiles un jour.

Il termina sa journée plus calmement qu’elle n’avait commencé, bien qu’étant légèrement anxieux. Alors qu’il nettoyait méticuleusement son armure de cérémonie et celle de bataille, l’angoisse s’emparait de lui petit à petit… Demain, il n’aurait pas le droit à l’erreur. Il ne devra laisser aucune faiblesse ni la moindre ouverture transparaître. Sinon, sa jeune cousine de seize ans ne le raterait pas. Et il savait qu’il le regretterait, comme cela lui était déjà arrivé de nombreuses fois par le passé, avant son exil. Cette sombre pensée toujours à l’esprit, il alla se coucher, songeant à ses compagnons d’aventure pour se donner le courage d’affronter cette difficile épreuve qui l’attendait.
« Par neuf fois je suis revenu d’entre les morts, je survivrai à ça aussi, Natsumi ! »

S'exprimer par un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s