« Il était une fois en Yamato » Chapitre 2 : Jynpo et sa cousine (4/6)

Voilà une semaine que Jynpo avait dîné avec sa cousine et, depuis, il n’avait pas eu une minute à lui accorder. En effet, l’administration de ses terres nécessitait beaucoup plus de temps qu’il ne l’avait prévu. Et alors qu’il pensait se faciliter la tâche en nommant son nouvel Intendant, ce dernier ne cessait de le harceler pour divers problèmes dont le jeune Seigneur du Clan du Dragon ne soupçonnait même pas l’existence.

Alors qu’il avait réussi à se ménager une plage horaire pour s’entraîner seul aux armes, Natsumi fit irruption dans la salle d’entraînement, suivie par Sakura et Sung, les enfants de Chiba. Tous trois s’assirent dans un coin de la pièce et observèrent avec attention le Seigneur qui tentait de faire abstraction de leur présence, afin de mieux de concentrer sur le maniement de son daisho. « Vous voyez, même un Chef de Clan ne doit pas négliger son entraînement. Mais plus important encore, il ne doit pas négliger sa famille. Comme en ignorant un membre de celle-ci pendant une semaine, alors même qu’elle est son hôte. Mais ce n’est qu’un exemple, bien évidemment. » Les enfants écoutaient la jeune fille avec attention. Elle continua : « De même, quel que soit votre rang, lorsque vous recevez quelqu’un, il est de rigueur de lui accorder un minimum d’attention et de temps. Il en va de l’Honneur de votre Maison, car un hôte attentionné sera toujours plus respecté qu’un Seigneur dédaigneux. »

Jynpo, sentant que la leçon que Natsumi prodiguait à Sakura et Sung était aussi un reproche à son égard, tenta de retourner toute son attention sur ses mouvements de combat. Après tout, il ne désirait pas affronter sa cousine, qui plus est devant les deux enfants de son Conseiller militaire. « Cette tactique de combattre avec un katana et un wakisashi est typique de la Famille Mirumoto, la votre, reprit la jeune fille. Les Hida, qui sont la Famille principale de mon Clan, sont des guerriers qui, eux, n’ont besoin que de leur katana.
– Et dans ta Famille, les Yasuki, il n’y a pas de combattants ? s’enquit Sakura.
– Pour les membres de ma Famille, l’entraînement mental est plus important que le physique, ainsi que l’enseigne le Bushido, répondit-elle mielleusement.
– Mais il est où ton Clan ? interrogea de nouveau la fillette.
– Il se situe à la frontière sud-ouest de l’Empire, à la limite avec l’Outreterre où résident de nombreuses engeances du Mal. Mon Clan, le Clan du Crabe, est chargé de protéger l’Empire de toutes ces viles créatures, afin que les autres Clans puissent continuer à s’entraîner pour le bien de l’Empire. D’ailleurs, mon Clan prouve tous les jours qu’il n’est nul besoin d’aller à l’autre bout du monde pour s’entraîner et devenir un grand Guerrier Défenseur de l’Honneur de Yamato . »

Il était de plus en plus difficile pour Jynpo de faire abstraction des reproches à peine dissimulés de sa cousine. Alors que le fier Bushi Défenseur de l’Honneur de Yamato réfléchissait au meilleur moyen d’éviter la confrontation avec la cinglante Natsumi, l’Intendant Kitsuki Haruko entra soudainement dans la salle. Aussi mince que son oncle Hideaki, c’était un homme remarquablement discret, arborant des couleurs sobres, et il avait l’air perpétuellement préoccupé. Heureux de cette diversion, Jynpo s’empressa de s’enquérir : « Qu’y a-t-il, Haruko ?
– Mon Seigneur, je vous informe que l’honorable Togashi Lo-Fu, Maître Moine de l’Ordre Ize Zumi et chef de la noble Famille Togashi et que la non moins honorable Hitomi Hikari Maîtresse Moine de l’Ordre Kikage Zumi et chef de la noble Famille Hitomi sont arrivés aux portes du Palais et demandent à être reçus par Mon Seigneur, afin de lui présenter leurs salutations au nom de leurs familles respectives.
– Parfait ! s’exclama Jynpo soulagé de trouver une échappatoire. Fais-les entrer et amener dans la Salle du Conseil, je les rejoindrai là. »

Puis, sous le regard furieux de Natsumi, il partit en trombe afin de se changer et de faire appel à ses trois Conseillers. Une fois qu’ils furent tous réunis autour de la table, Jynpo fut satisfait de constater qu’une salle du Conseil, même remplie au tiers, faisait beaucoup plus sérieux. Sans compter que cette fois, le jeune Seigneur du Clan du Dragon n’avait pas oublié de s’asseoir à la place du Chef et qu’il en était très fier. Il salua les membres de l’assemblée, ainsi qu’il l’avait vu faire son père : Kitsuki Hideaki, Mirumoto Chiba, Tamori Liang, Togashi Lo-Fu, Hitomi Hikari et les disciples de ces derniers. Suite à cela, il fit signe à ses nouveaux invités de prendre la parole. Le vieux Moine Lo-Fu, drapé dans sa modeste toge bordeaux, se leva péniblement et commença : « Il est parfois des moissons qui n’arrivent pas à fleurir ; il en est aussi qui, après avoir fleuri, n’ont pas de grain. Je suis heureux de constater que mon Seigneur ne fait partie d’aucune de ces moissons. »

Intérieurement, Jynpo paniqua. Il se souvint subitement de l’un de ses précepteurs, un Moine de l’Ordre Ize Zumi aussi, qui lui dispensait son savoir à coup de phrases toutes aussi énigmatiques. Il prit conscience que, malgré le passage des années, la compréhension des propos des moines ne lui était pas plus aisée. Il décida donc d’incliner poliment la tête en essayant de masquer sa confusion. Heureusement pour lui, les deux familles de Moines Tatoués du Clan du Dragon descendaient rarement de leur montagne. Hitomi Hikari prit à son tour la parole : « Les paroles sincères ne sont pas élégantes ; les paroles élégantes ne sont pas sincères, Lo-Fu dono . » Alors que son aîné et alter-ego se renfrognait imperceptiblement, elle reprit, à l’attention de Jynpo : « J’espère que vous arrivez à reprendre vos marques après votre long exil, Jynpo-sama. Afin de, à la fois vous aider dans cette tâche, et de représenter le point de vue de la Famille Hitomi, j’aimerais mettre à votre disposition ma disciple Hitomi Mayu, en tant que Conseillère.
– Euh… Oui. » accepta Jynpo, tandis que Mayu inclinait la tête à son intention, en signe de respect.

« Pour éviter les obstacles dans un long couloir obscur, mieux vaut s’éclairer de plusieurs bougies. Je vous propose donc, à mon tour, les lumières de mon disciple : Togashi Hotaka. » Ce dernier inclina impassiblement la tête, avec un léger décalage de droite à gauche. « Tiens, on parle de moi. Je pensais juste faire figuration. D’ailleurs je me trouvais plutôt doué dans ce domaine. » songea Hotaka. « Lo-Fu sensei aurait quand même pu me prévenir, que je prévoie quelques affaires. Ah, mais je suis moine, c’est vrai. Je n’ai donc pas de possessions matérielles en plus de ce que je porte sur moi. »

« Euh… Oui. » répondit de nouveau le Seigneur du Clan du Dragon, qui se disait qu’il allait enfin pouvoir remplir sa Salle du Conseil régulièrement. Il reprit : « Très bien, voilà une bonne chose de réglée. A présent, l’un de vous a-t-il une autre nouvelle importante dont il voudrait nous faire part ?
– En effet, Jynpo-sama, intervint Hideaki. J’aimerais, si possible, profiter que tous les Chefs de Famille du Clan du Dragon soient réunis autour de cette table, pour mettre au clair la volonté de chaque Famille en ce qui concerne l’orientation politique du Clan du Dragon.
– C’est une très bonne idée Hideaki ! s’enthousiasma Jynpo. Nous allons faire ça. »

Alors que le Seigneur disait ces mots, ils se levèrent tous.

S'exprimer par un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s