Inktober, NaNoWriMo et autres bidules de 2020

Glorieuses salutations !

Cette année est particulière pour la plupart des gens, y compris pour moi, qui ai été interrompue de nombreuses fois dans mes élans de productivité, pour diverses raisons. Je me demande si mon tome 2 d’Arkhaiologia est maudit ou quoi, mais il a décidément bien du mal à avancer. Enfin bon, c’est la vie ; je suis têtue et je le terminerai un jour. Je vais essayer de profiter de l’émulation du NaNoWriMo pour le continuer, parce que je ne pensais pas participer au NaNoWriMo proprement dit cette année.

(Pour rappel, le NaNoWriMo est un challenge qui se déroule chaque année en novembre et où le but est d’écrire un roman de 50 000 mots en un mois, plus d’infos ici : https://nanowrimo.org)

En fait, d’habitude j’utilise le NaNo pour obtenir un premier jet de roman, mais depuis les années que j’y participe, je commence à avoir beaucoup de projets à retravailler sous le coude. Et là, ce serait quand même mieux que je termine ce deuxième tome pour le présenter avec le premier aux maisons d’édition. Donc je vais essayer de me concentrer sur ça, même si j’ai un peu de mal à me focaliser sur l’écriture en ce moment.

Bref.

Comme je ne pensais pas participer au NaNoWriMo, je me suis dit : « Et pourquoi je ne ferais pas le Inktober cette année ? » Parce que j’aime bien varier les tortures : je suis un peu maso. Du coup, j’ai participé au Inktober. C’est un challenge où le but c’est de produire un dessin par jour en suivant un mot/thème imposé chaque jour du mois d’octobre. Vous me connaissez, juste dessiner sur un thème n’est pas assez compliqué pour quelqu’un qui ne sait pas dessiner, alors j’ai raconté les aventures d’une loutre à une foire ou une fête foraine. Il lui en arrive des choses à cette loutre !

Si vous allez sur Insta, Facebook ou Twitter, vous aurez les quelques lignes qui accompagnent chaque dessin. Ce n’est vraiment rien d’exceptionnel, mais ça m’a amusée. Et surtout, maintenant, j’ai appris que je savais un peu gribouiller et pas que tricher avec ma tablette, alors je ferai probablement un peu plus de dessins dans les posts qui suivent ! Peut-être même un petit webcomic, on ne sait jamais.

N’hésitez pas à me dire quelle loutre du Inktober débutant vous avez préférée et à bientôt pour de nouvelles aventures !

NaNoWriMo 2018 enfin la fin !

Glorieuses salutations !

Ce NaNoWriMo 2018 s’est déroulé dans la douleur, le sang et les larmes ! Bon, je suis peut-être un tout petit peu mélodramatique, là. N’empêche que, si mon NaNo 2017 était mon plus brouillon, celui de 2018 aura été le plus douloureux de tous. Déjà, le projet étant une suite et pas un roman tout neuf, ça s’annonçait plus difficile que d’habitude. Et puis, j’avais déjà fait des sessions alors que je travaillais et une session pendant que j’étais Municipal Liaison du NaNoWriMo pour la région Auvergne-Rhône-Alpes et je n’avais pas eu trop de souci à réussir mes défis et, la plupart du temps, avec de l’avance. Mais je n’avais jamais fait les deux en même temps que le NaNoWriMo. Sans oublier que je me suis aussi tirée une balle dans le pied en acceptant un évènement au milieu, plus quelques imprévus classiques et un début chaotique là où j’aurais dû prendre de l’avance pour passer une expérience moins stressante.

Dans tous les cas, ce NaNoWriMo s’est quand même terminé (le roman je pense pas, mais le mois de novembre oui ^^) et il m’a donné de la matière pour continuer les aventures dans mon univers d’Arkhaiologia, ça m’a débloqué certaines choses et ça m’a obligée à réfléchir à plein de trucs. Il y en a peut-être une partie qui remontera dans le tome 1 et ça va me demander beaucoup de boulot pour terminer un premier jet potable du tome 2. Ce qui est chouette, c’est que j’ai très envie de me lancer dans le retravail de tout ce glorieux désordre (Entropie devrait être mon deuxième prénom), donc j’attends janvier avec impatience. Là je ne suis plus capable de rien faire, alors je vais essayer de me reposer un peu, malgré la sportitude habituelle du mois de décembre.

En janvier il faudra aussi que je tente de relancer les micro-nouvelles de l’Auberge du Loup d’Argent, d’autant plus que tout Le Cœur de l’Hiver sera disponible sur YouTube, alors il faudra bien que je mette du contenu en plus. Et puis j’ai encore cinquante millions de trucs à faire à côté de ça. J’ai beaucoup trop de projets à mener !

En attendant je vous souhaite une bonne nuit et à bientôt pour de nouvelles aventures 🙂

NaNoWriMo 2018 : résumé du tome précédent (pour pouvoir suivre celui de 2018)

Attention, c’est du spoil sur le premier tome d’Arkhaiologia ! Mais si ça vous intéresse de suivre le tome 2, voici un résumé du tome 1 :

Ethelle Morton a bien des soucis. Dans un monde qui rappelle notre époque de la Révolution Industrielle, elle se retrouve désargentée. Son héritage a été saisi pour couvrir les dettes paternelles, suite à l’implication de celui-ci dans la faillite de trois entreprises florissantes. Subissant l’opprobre de la part de ses pairs, Ethelle ne peut plus compter que sur elle-même, ce qu’elle fait avec détermination. Pour ne rien arranger, elle a l’impression de perdre la raison à apercevoir des créatures de contes de fées où qu’elle regarde.

Luttant pour sa survie, elle se voit contrainte de rejoindre le gang des Faucheux, dirigés par la mystérieuse Arabella Finley, alias la Veuve-Noire. Mademoiselle Morton estime qu’Arabella a un caractère trop changeant et la considère dangereuse. La Veuve-Noire croit même aux dragons et aux banshees, ce qui met la jeune femme mal à l’aise ; cela fait trop écho à ce qu’elle a l’impression de voir depuis quelques temps. Ethelle fuit donc le repaire des Faucheux en compagnie de Clay, l’un d’entre eux.

Ils rencontrent alors le professeur Derrington, un archéologue joyeux et excentrique. Celui-ci clame que le surnaturel s’immisce dans leur monde, confirmant ainsi à Ethelle que son esprit était resté sain et que des êtres magiques commençaient bel et bien à se répandre. L’archéologue est certain de trouver des réponses à ce problème dans une bibliothèque issue du fond des âges qu’il a découverte il y a peu. Ethelle et Clay décident de le suivre et d’étudier avec lui la civilisation perdue à l’origine de ce bâtiment universitaire oublié.

Alors que le professeur Derrington et ses deux apprentis se ravitaillent en ville entre deux sessions de fouilles, Ethelle retrouve un jeune homme issu de son ancien monde de titres et de richesses : Nicolas Merryweather. Peu regardant sur le scandale autour du nom des Morton, le jeune homme se lie d’amitié avec elle et ses deux compagnons. Lui aussi est convaincu de l’émergence du surnaturel.

De plus en plus de gens prennent conscience de l’existence des créatures de contes de fées. Surtout lorsqu’une troupe d’êtres féériques furieux jaillit de sous un menhir, blessant des passants, avant de disparaître comme ils étaient apparus. Ethelle fait partie des blessés et Nicolas lui propose de passer sa convalescence dans son manoir. Elle y consent à contrecœur, tandis que le professeur Derrington et Clay, estimant que la situation est pressante, retournent à la bibliothèque. Le jeune Merryweather offre alors à Ethelle de lui prêter assistance dans sa quête de laver le nom des Morton. Elle accepte la proposition, délaissant ses compagnons.

Alors que l’énergie magique revient en concentration de plus en plus forte dans le monde, une grande dragonne est sur le point de se réveiller.

NaNoWriMo 2018

Glorieuses salutations !

Vous avez maintenant l’habitude : tous les ans je participe au NaNoWriMo, ce défi d’écriture où le but est d’écrire un roman de 50 000 mots en un mois. Jusqu’ici, j’y suis arrivée à chaque fois, mais je dois dire que cette année je ne suis pas sûre de moi DU TOUT. Mon but est de finir (car il est commencé) le premier jet du tome 2 d’Arkhaiologia. Comme ça je pourrai retravailler le tome 1 et 2 en parallèle à partir de janvier (oui, le tome 1 aussi même s’il est envoyé et je vous expliquerai pourquoi plus tard). Le souci, c’est que je ne sais pas si le fait de l’avoir déjà commencé et de continuer sur un univers déjà existant va pas me bloquer par crainte de faire des incohérences.

En plus, initialement je pensais avancer le plus possible mon premier jet du tome 2 (de début septembre à fin octobre) pour pouvoir me lancer dans le tome 3 pour ce NaNoWriMo, histoire de pouvoir retravailler et finaliser ma trilogie dans son ensemble ! Sauf que j’ai repris un emploi-qui-donne-des-sous-pour-pouvoir-manger (saupoudré d’une bonne dose de dépression qui avait débuté quelques semaines auparavant et qui s’est terminée la semaine dernière) la deuxième semaine de septembre, ce qui a mis un gros frein à mon projet. Et puis novembre approchant, mes activités de Municipal Liaison pour le NaNoWriMo ont terminé de stopper l’avancement de mon pauvre petit tome 2. J’ai pris un retard fou sur ce projet, mais tant pis.

Dans tous les cas, je posterai mon avancement sur le blog comme tous les ans, parce que ça me motive bien. Je ne sais pas du tout si ça sera compréhensible pour ceux qui n’ont pas lu le tome 1, mais au pire vous pourrez me poser des questions si vous ne comprenez pas. J’ai un résumé d’une page et demi tout prêt que j’avais envoyé aux éditeurs. Ou alors j’ai le tome 1 lui-même.

En parlant du tome 1 (quelle glorieuse transition décidément !), il est envoyé dans des maisons d’édition depuis fin août. Comme vous le savez sûrement si vous en avez déjà discuté avec moi, ils mettent du temps à répondre. Sauf une qui a répondu assez vite, qui a bien aimé mais qui trouvait qu’il avait juste un peu trop de défauts pour se lancer dans l’aventure de la publication avec moi. Comme ils m’ont donné des pistes d’amélioration (à ma grande surprise), je reprendrai mon tome 1 en suivant les conseils (en même temps que mon tome 2, donc). De toutes façons j’ai un ou deux trucs à rajouter encore dans ce tome 1. Je savais que je l’avais envoyé un peu tôt, mais j’étais un peu pressée par le temps, alors je me suis dit que sur un malentendu ça pouvait marcher.

BREF !
Le NaNoWriMo, c’est bientôt et si à un moment vous voulez vous aussi vous lancer dans l’aventure, n’hésitez surtout pas ! Peut-être que ce fonctionnement ne vous conviendra pas, mais c’est intéressant d’essayer au moins une fois.

À bientôt pour de nouvelles aventures !

Avancées et NaNoCamp d’avril 2018

Glorieuses salutations !

J’ai réalisé que je n’avais pas posté ici depuis janvier. C’est terrible ! Il faut dire que j’ai moins d’inspiration pour des petites histoires ces derniers mois. Ce sont les grosses qui avancent en revanche ! Ce Camp NaNoWriMo d’avril m’a permis de donner un bon coup de collier et de terminer une version bêta de mon premier tome d’Arkhaiologia, après moult découpages, tranchages, ajouts et changements. Je pense qu’il s’appellera La Bibliothèque, parce que je suis pas très douée pour trouver des titres. Ça peut encore changer : j’aurai peut-être une illumination, qui sait ?

En attendant que ma version bêta se repose avant son ultime relecture/révision (ou avant dernière : on est jamais à l’abri d’un besoin de relecture intempestif !), je vais terminer le NaNoCamp en avançant sur le tome 2. J’hésite à tenter un NaNoWriMo tome 3 en novembre, mais je ne sais pas si c’est une bonne idée. Mes prochains mois seront surtout axés sur ce deuxième tome dans tous les cas et j’espère retrouver l’inspiration pour mes historiettes au passage. Ou alors peut-être que je reprendrai mes anciennes pour les travailler. La plupart ont été postées sans réelle relecture, j’avoue. Enfin, on verra, il y a toujours plein de possibilités de choses à faire.

Concernant Le Cœur de l’Hiver, il n’a toujours pas trouvé preneur. La classique fantasy mythologique, ça ne marche pas très bien. Du coup, si les deux derniers à qui j’ai envoyé en janvier refusent (ils ont dit que si on avait pas de réponse dans les 8 mois, c’est qu’ils ne prenaient pas, ce qui m’amènera vers septembre-octobre), je ferai un ultime ménage dessus et je le passerai en auto-édition. Après tout, c’était un roman-test, même si je l’aime bien ^^ Il y aura certainement un audiobook aussi, mais ça va me prendre un temps fou d’enregistrer tout ça. Je m’inquiète moins pour Arkhaiologia qui est plus original (mais qui sera en plusieurs tomes, ce qui peut poser des soucis aussi paraît-il).

Voilà, c’était un résumé de mes glorieuses aventures écrivainesques !
À bientôt pour de nouvelles aventures !

 

NaNoWriMo 2017 jour 30 C’EST FINI !

Salutations !

J’ai ENFIN fini ! À la fois de terminer l’histoire ET de terminer le défi d’écrire les 50 000 mots en un mois. Je ne vous mets pas ma production d’aujourd’hui parce que ce sont des petits paragraphes que je vais rajouter par ci par là et que, plus ça allait, plus c’était n’importe quoi. Je ne sais pas s’ils resteront tous dans la version finale.

Et parlons en, de cette version finale ! Ce NaNoWriMo « À l’École de l’Autre Côté du Miroir » est, sans conteste, le plus brouillon de touuus les NaNo que j’ai fait jusque là (c’est le quatrième). S’il avait été comme le deuxième (Kit et Rielle) que j’ai moyennement apprécié, ça n’aurait pas été grave, je l’aurais abandonné au fond d’un dossier dans la partition D: de mon ordinateur (du coup ça fait un bonhomme pas content hihihi !). Malheureusement, j’ai bien aimé mon idée globale et j’ai envie d’en faire un vrai truc, comme mon Arkhaiologia de l’année dernière ! (même si Arkhaiologia avait le gros avantage d’être beaucoup moins brouillon)

Alors c’est positif parce que ça me fait un autre roman sous le coude. Un roman jeunesse en plus, je n’avais pas encore réussi à en faire un (même si c’était l’idée initiale pour Bård, mais qui, finalement, n’était plus si jeunesse après un ou deux premiers chapitres un peu trop sanglants). Ça fera de la variété, c’est bien ! Et puis il y a de la matière à faire un roman par année scolaire, un peu comme une série de romans bien connue. Donc c’est bien aussi ! Je pense que je pourrai travailler uniquement sur Arkhaiologia et sur l’école de l’autre côté du miroir pendant un bon moment. Plusieurs années même. Et si je reprends mon projet des pirates que j’ai toujours sous le coude et que j’ai envie de reprendre aussi, je n’ai plus besoin de trouver de nouvelles idées pendant quelques temps.

Donc tout ça est positif, mais ça va me demander beauuucoup de travail. Ce qui est un peu compliqué, parce que je vais bientôt devoir retrouver un travail alimentaire, ce qui va me prendre du temps et surtout de l’énergie. Dans l’immédiat, je vais [m’occuper du mois des cadeauuux !] m’enregistrer en train de lire « Le Cœur de l’Hiver » (premier NaNoWriMo et premier roman terminé) que je verrai pour vous mettre à disposition quelque part où ça sera pratique. J’ai aussi quelques unes de mes micro-nouvelles déjà enregistrées et j’ai aussi un projet d’histoire sur ce genre de support aussi (parce qu’avoir 50 000 projets, c’est plus rigolo). C’est lent, mais ça va venir.

Merci à ceux qui ont été intéressés par mon aventure NaNotesque cette année, ça me fait plaisir et ça me motive !

NaNoWriMo 2017

Salutations !

Ça fait teeellement longtemps que je n’ai pas posté ici ! Et pourtant, je ne suis pas inactive. Dans tous les cas, rassurez-vous, il va de nouveau y avoir de l’activité ici, notamment avec l’arrivée prochaine du NaNoWriMo, auquel je vais encore participer. Pour rappel, le NaNoWriMo est un évènement qui se déroule pendant le mois de novembre et où le but est d’écrire un roman de 50 000 mots du début à la fin pendant les 30 jours. Comme je trouvais que ce n’était pas assez, cette année je suis aussi co-ML du NaNoWriMo pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ça signifie que je suis une des deux personnes qui font le lien entre le NaNoWriMo et les NaNoteurs de la région.

(Du coup, hein, si ça vous intéresse de participer et de faire partie de la communauté, inscrivez-vous là https://nanowrimo.org, choisissez-vous une « Home Region » parmi Auvergne-Rhône-Alpes, Lille, Nancy, Paris et/ou Elsewhere, et contactez-moi si vous avez des questions).

Tout ça est très beau, mais je ne sais pas encore ce que je vais écrire pendant ce NaNo. J’hésite entre plusieurs trucs, et il y a de grandes chances que je ne me décide que quelques jours avant le début (comme la plupart du temps, en fait).

Concernant mes projets du moment, il y a longtemps j’avais parlé d’enregistrer certaines de mes petites histoires et d’enregistrer une histoire racontée. C’est en cours, même si en ce moment j’ai tendance à oublier que j’ai ce projet sur le feu. Il faut dire que mon activité principale consiste à m’inquiéter de savoir à qui j’envoie Le Cœur de l’Hiver (vu que je n’ai pas eu de réponses) et de faire des relances pour les non-réponses, à corriger le premier tome d’Arkhaiologia en vue d’avoir une version bêta et d’autres trucs de cet ordre.

À bientôt pour de nouvelles aventures en tous cas, et rendez-vous le 1er Novembre pour le NaNoWriMo !

Fin du NaNoCamp de Juillet 2017

Salutations !

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas posté ici. J’étais donc en NaNoCamp, avec un tout petit objectif parce qu’il est de notoriété personnelle que le NaNoCamp de Juillet est difficile. J’ai tout de même atteint mon objectif et il donnera lieu à une nouvelle façon de raconter des histoires. En plus, ça aura un lointain rapport avec Arkhaiologia ! Ce qui me réjouit. Ça arrivera dans les semaines qui viennent !

Maintenant, il faut que je recommence à peupler ce blog d’élucubrations diverses, ce qui n’est pas forcément simple puisque mes doigts fondent sous la chaleur. On m’informe que ce n’est pas ce qui se produit, mais ça fait vachement bien semblant je trouve !

Pendant que je réfléchis à ce que je vais bien pouvoir raconter, vous pouvez réfléchir à ce que vous allez bien pouvoir raconter vous pendant le NaNoWriMo de Novembre 2017 ! Oui parce que nous sommes déjà en août et le temps passe à une vitesse effroyable. Alors il est temps de commencer à songer à tout ça !

Continuez de passer de bonnes vacances pour ceux qui en ont et à bientôt pour de nouvelles aventures !

NaNoWriMo 2016, c’est fini !

Salutations !

Et voilà, le NaNoWriMo 2016 est fini pour moi. J’ai commencé avec un peu de retard et fini avec un peu d’avance, sur une idée que j’aimais bien, tout parfait, donc. Je suis bien contente d’avoir vu mon inspiration générale revenir courant Juin, après plus d’un an de grosses difficulté à écrire. Et ça m’a fait très plaisir de voir cette session NaNoWriMotesque glisser comme sur du velours.

Alors bien sûr, je ne suis pas arrivée à la fin du roman en question. Quand j’ai un peu dépassé la moitié du NaNo, je me suis rendue compte que j’aurai beaucoup, mais alors beaucoup, de mal à arriver jusqu’à la fin. Ce qui n’est pas une première, puisqu’il m’est arrivé la même chose avec Le Coeur de l’Hiver (anciennement Bård qui, lui, est à présent fini et est deux fois plus gros qu’à la fin du NaNo 2014). Sauf que cette fois, j’ai tellement de choses à rajouter que je pense qu’il faut d’avantage parler en terme de tomes. L’avantage, c’est que je sais où c’est sensé aller (le mot « sensé » a bien sa place : on est jamais à l’abri d’une surprise, puisque j’écris sans préparation sur des idées qui me passent par la tête). En vrai, je crains que là-où-je-suis-sensée-aller ne soit que la fin d’un tome 2, et qu’il y en aurait un troisième qui se profilerait derrière (enfin ça, c’est de la faute de Marine qui m’a dit : « Et si tu faisais une trilogie ? O:-) » ). Mais je préfère ne pas trop regarder, mes persos se moquent de moi après. Si ça se trouve, d’ici là ils se seront lassés, on ne sait jamais !

Quoiqu’il en soit c’est fini, ça fait un peu bizarre cette soudaine coupure de fin de NaNoWriMo ^^ Mais il ne faut pas que je me repose trop sur mes lauriers. Les Haïkus de la Triche et leurs copains vont devoir revenir maintenant.

Bonne soirée et à bientôt pour de nouvelles élucubrations !

 

Winner NaNoWriMo 2016

NaNoWriMo 2016 : Arkhaiologia Jour 28

Loin de là, profondément enterrée sous les racines d’une haute montagne au milieu d’une cordillère enneigée, une immense créature vit son coma s’atténuer un peu, au fur et à mesure que quelques lambeaux timides de magie venaient s’immiscer jusqu’à son lointain abri. Un bout d’aile frémit par réflexe. La quantité de magie était encore beaucoup trop faible pour espérer réveiller la créature plongée dans un profond sommeil. Quelques pensées lui traversèrent néanmoins l’esprit. Des souvenirs, d’abord. Notamment une image horrible de ses œufs brisés. Et la sensation de tristesse mêlée de haine qui avait suivi. Sa volonté s’affermit. Elle n’était pas passée loin de la mort, en fait, de cela aussi, elle était consciente. Elle voulait sortir de son hibernation millénaire, mais le temps n’était pas encore venu.

Avant de s’endormir d’un sommeil qui aurait pu être éternel, elle avait vu l’action des humains : ce voile qui détruisait la magie sur son passage. Se sachant condamnée si ce voile noir la touchait, elle avait rapidement rassemblé quelques objets empreints de magie dans son antre, qu’elle avait creusé le plus profondément possible. Puis elle était entrée dans un état de profonde hibernation, pour utiliser le moins d’énergie – et de magie – possible, espérant pouvoir se réveiller un jour plus propice, lorsque les effets du voiles se seraient estompés. Elle avait déjà cru une fois qu’elle pourrait être réveillée, mais le voile avait de nouveau fait son œuvre avant qu’elle n’ouvre les yeux. Son sommeil s’était fait plus profond et elle avait bien failli trépasser dans son sommeil à ce moment là. La dragonne voulait croire que, cette fois-ci, elle aurait l’occasion de sortir à l’air libre, pour faire passer sa colère millénaire sur tous les humains qu’elle pourrait rencontrer.

Ses babines frémirent sur un grondement silencieux.

FIN !
(et à suivre, dans les faits)