NaNoCamp d’Avril 2017

Salutations !

Le mois d’avril arrive bientôt et, au cas où je ne le répète pas assez, le NaNoCamp d’avril va commencer aussi. Alors voici un petit point entre le FévriPoint et le premier NaNoCamp 2017.

Depuis le FévriPoint, j’ai fini de découper Arkhaiologia en chapitres, tout en corrigeant quelques fautes par-ci par-là. J’ai aussi commencé à élaborer des intrigues autour du père de l’héroïne, rassemblé les infos que j’avais sur tous les personnages pour compléter au besoin, et deux-trois autres petites choses. Mais, comme j’avais toujours du mal à compléter le roman sans savoir tout ce qui s’était passé durant la lointaine antiquité, j’ai décidé d’écrire à ce propos pendant le NaNoCamp qui arrive.

Les précédents NaNoCamps, je n’ai pas posté mes productions ici. Cette fois-ci je vais le faire, histoire de voir si ça me motive. Il faut faire des tests dans la vie ! Par contre, j’ai quand même mis un petit objectif de nombre de mots (25 000 au lieu de 50 000). Alors, bien sûr, si vous n’avez pas lu Arkhaiologia, je vous déconseille de lire ma production du NaNoCamp. Je vous rappellerai ça à chaque post de toutes façons, je pense.

Les règles du NaNoCamp étant plus lâches que celles du NaNoWriMo, j’ai déjà commencé l’écriture de ces préquelles d’Arkhaiologia. Je vais vous poster tout ça dans les jours qui viennent. Il paraît que c’est ce que veulent les français, d’après une jeune andouillette que je ne nommerai pas.

Oh, et sinon, puisque le NaNoCamp n’a pas encore commencé, n’hésitez pas à vous inscrire sur le site http://campnanowrimo.org/, à créer un projet (maintenant, en objectif on peut donner un nombre de mots ou d’heures ou de lignes ou de pages) et me donner votre pseudo si vous voulez que je vous invite dans ma cabane. Car les camps fonctionnent avec un système de cabanes, plus intimistes que les grandes régions du NaNoWriMo.

Voilà ! À très bientôt pour de nouvelles aventures !

FévriPoint

Oui, mon titre est un peu nul, mais j’ai vraiment beaucoup de mal avec les titres, alors il faudra vous contenter. Voilà. Oui oui, c’est péremptoire. Donc, ainsi que l’explique le titre, je voulais vous faire un petit point et, comme nous sommes en Février, ce sera un point de Février. Un FévriPoint.

Bref.

Quoiqu’il en soit, après reprise et relecture (suite à son épreuve de la relectrice), j’ai enfin envoyé « Le Coeur de l’Hiver » à l’épreuve de l’édition. Pour mémoire, la première partie de « Le Coeur de l’Hiver » est issue de mon NaNoWriMo 2014 qui s’appelait sobrement « Bård » à l’époque, du nom du personnage principal (quand je vous dis que je suis nulle en titres). La première partie brute et non retravaillée est d’ailleurs toujours disponible dans la section NaNoWriMo, dans le NaNoWriMo 2014. Je suis bien contente de l’avoir terminé (même si je me doute bien que, même si il est accepté, je devrais encore retravailler des choses dessus avant l’édition finale) et de passer à la phase suivante. Je pense que ça sera très édifiant pour les romans qui suivront. C’est un peu un roman-test il faut dire.

Je n’aurai pas de réponse avant plusieurs mois par contre. En attendant, je reprends le NaNoWriMo 2016 qui s’appelle pour le moment « Arkhaiologia ». Il se peut que cela change puisqu’il semblerait que ce roman ne soit qu’un premier tome. Dans ce cas, je verrai plutôt « Arkhaiologia » comme le nom de la totalité, ce qui est embêtant puisque cela veut dire qu’il faut encore que je trouve d’autres titres et c’est pénible. Je verrai ça plus tard 😛 Pour l’instant, je me concentre sur l’élaboration des précisions qui me manquaient pour l’histoire générale (surtout pour le mystère qui entoure la mort du père d’Ethelle en fait), trouver des noms pour tous les lieux et gens à qui je n’avais pas envie d’en trouver pendant le NaNo, du rassemblement de tous les éléments apportés par cette ébauche de premier tome (histoire de les avoir pour la suite) et la première reprise du roman. Pour ça, je remercie chaleureusement les créateurs de Scrivener, qui est un logiciel très pratique pour rassembler toutes mes idées, post-it virtuels et qui me permet de recopier et naviguer facilement entre tous mes éléments. Et c’est pratique pour plein d’autres choses aussi, mais c’est un peu compliqué à décrire et ce n’est pas le sujet de toutes façons. Hein. Bon. Après, si ça vous intéresse, je peux faire deux-trois captures d’écrans pour vous montrer.

Bien évidemment, en plus de l’attente stressante des réponses d’éditeurs et de la reprise d’Arkhaiologia, j’ai plein d’autres choses à faire. Comme :
– continuer de publier régulièrement des choses ici (même si ce sont beaucoup des Haïkus de la Triche),
– continuer de participer au projet Compagnie de la Licorne (hiiiiiii !) que j’aimerais beaucoup voir arriver jusqu’au bout,
– continuer de réfléchir à l’investissement dans une relieuse et/ou une nouvelle imprimante plus rapide,
– me lancer enfin dans les textes audio et/ou carrément dans des histoires audio complètes (oui, l’idée est toujours là dans un coin de ma tête en train de mûrir et de muter en DES idées, ce qui est un peu un problème),
– terminer l’appel à textes sur Conan que je n’ai pas fini à temps pour l’envoyer (décembre oblige) mais qui fera une nouvelle pour vous,
– reprendre mon vieux roman sur les pirates (qui aurait du être le premier publié normalement, mais qui a subi les affres de la pression qui a mené à une page blanche qui, non seulement était blanche, mais en plus s’enfuyait, ce qui n’est absolument pas pratique) dont j’aimais beaucoup l’idée,
– et, pourquoi pas, reprendre des débuts de romans encore plus vieux pour enfin les terminer. J’avais aussi entamé un recueil d’histoires courtes, dans le temps. Je les avais regroupées sous L’Auberge du Loup d’Argent, je pourrais reprendre l’idée aussi et en refaire quelque chose de plus abouti aussi.

Ahlàlà ! Ca fait tellement de choses à faire ! Heureusement qu’en ce moment j’ai du temps exprès. C’est bien prévu, n’est ce pas ! Pour être honnête, en ce moment c’est surtout Arkhaiologia qui insiste pour être retravaillé. Et je suis faible, alors j’ai dit d’accord. Et voilà ! Maintenant vous savez tout ! Après, certaines choses vous questionnent, je me propose de vous éclairer. En attendant, passez une bonne soirée ainsi qu’une bonne semaine et à bientôt pour de nouvelles aventures !

 

test-loutre2

A l’Aube de 2017

Salutations !

Je pense que vous n’en avez point souvenance, mais pour l’année 2016, je n’avais point envoyé de voeux. Voyez comme cela a manqué au monde ! Il suffit de regarder les informations et les rubriques nécrologiques pour s’en assurer : des désastres partout et une hécatombe incroyable. Cette année 2016 s’est avérée catastrophique sur bien des plans.

Alors, j’ai compris : il ne faut plus que je me dérobe à mon divin devoir des voeux de la Nouvelle Année. C’est beaucoup trop dangereux. Franchement, je ne vous félicite pas, l’Humanité ! Je tourne le dos un peu plus d’un an pour cause de plume récalcitrante et voilà que c’est le chaos.

Je suis désolée de m’être détournée de mon glorieux devoir de Déesse du Multivers. Je vais mieux faire dorénavant. Du moins, je l’espère haha ! Mais quand même, comment aurais-je pu deviner qu’autant de cataclysmes allaient se produire ? Il n’y avait ni augure, ni prophète pour prévoir de fin du monde cette fois-ci. On ne peut plus compter sur les civilisations anciennes pour nous tenir informés, c’est n’importe quoi.

Bref.
Je serai plus vigilante.

Donc, puisqu’il s’agit de voeux, je vous souhaite à tous une bien meilleure année 2017 ! Je vous encourage à rester optimistes, même si ce n’est pas toujours facile. Je vous souhaite également de croquer la vie à pleines dents saines, de vous retrouver envahis de richesses diverses, de boire goulûment à la fontaine de l’Amour et que vous soyez heureux ainsi que comblés en toute circonstance.

BONNE ANNEE 2017, PUISSE-T-ELLE ETRE MEILLEURE QUE LA PRECEDENTE !
BISOUS, TENDRESSE ET MEILLEURS VOEUX !

Ekwo, le Centaure Barde.

 

loutrevoeux2017

NaNoWriMo 2016

Bonjouuur !

Comme tous les ans, pour la troisième année consécutive, je participe au NaNoWriMo. Je suppose qu’à force que j’en parle, vous savez maintenant de quoi il s’agit. En tous cas, pour moi il s’agit de faire des romans finis que je peux retravailler derrière. J’ai d’ailleurs fini celui qui s’appelait Bård et s’appelle maintenant Le Coeur de l’Hiver et qui m’avait fait un NaNoWriMo et deux NaNoCamps (laborieux pour ces derniers). Je ne sais pas trop quand j’aurai envie de reprendre celui de l’année dernière. Car j’aimerais bien reprendre des romans que j’avais commencé avant de me lancer dans les aventures NaNotesques.

On verra.

Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à participer vous aussi, si ça vous intéresse ! 50 000 mots en 30 jours, c’est faisable ! Oh, et comme les autres fois, je vais vous partager ma production journalière.

Prise de Conscience

message-serieux

Bon. Je pense qu’il est temps de passer au stade des messages engagés. Il y a des sujets importants dans la vie. Et des choses que nous avons besoin de réaliser en tant qu’espèce et non en tant qu’individu. C’est pourquoi je voudrais mettre en lumière certaines inégalités. Il en est des qui rampent discrètement dans l’ombre et personne n’y fait attention, car elles sont beaucoup trop ancrées dans notre environnement quotidien.

Et il est parfois difficile d’en prendre conscience tellement il est plus confortable de vivre dans l’ignorance. C’est un truc que nous faisons, nous, les humains, de nous cacher des choses désagréables ou gênantes de l’existence, afin de nous la faciliter.

Jusqu’à récemment (hier soir en fait), j’étais moi-même victime de ces œillères si pratiques. Et puis une soudaine prise de conscience m’a heurtée de plein fouet, concernant une petite partie du personnel médical.

Alors, certes, je sais bien que la vie dans le monde médical est très compliquée, que les études qui mènent jusque là demandent beaucoup d’énergie et que pratiquer demande autant de recul que d’abnégation. La totalité de ce corps de métier est difficile. Tout le monde devrait l’avoir remarqué, d’ailleurs.

Et ça, au moins, j’en étais consciente. Mais je me suis rendue compte qu’une petite partie du personnel soignant avait le droit à certains privilèges auxquels ni nous, ni le reste du personnel médical, ne pouvons bénéficier.

Je parle de la petite caste des neurochirurgiens.

Je comprends que leur travail est hautement compliqué et qu’ils ont la vie de leurs patients entre leurs mains. Ce n’est pas facile de porter une telle responsabilité ! Ils doivent en être récompensés, je ne nie pas cela.

Mais est-ce que c’est bien la peine d’en venir au point où ils peuvent s’offrir des bolides de course, des montres hors de prix et des appartements où on pourrait loger toute la population du petit village d’Albiez-Le-Jeune (Ardèche) ? Pire encore, est-ce bien nécessaire de leur réserver le droit exclusif d’utiliser des capes qui se mettent en place automatiquement et qui ont une vie propre ?

Car oui, je l’avoue. Je suis jalouse de Dr Strange. Ça ne me dérange pas que les neurochirurgiens puissent acquérir toutes les possessions matérielles dont ils ont envie avec leur argent durement gagné. Mais cette histoire de cape, ça me chiffonne ! Pourquoi est-ce que MOI, je n’ai pas eu le droit à ce que MA cape bouge de sa propre volonté, hein ? Alors que lui se pavane avec la sienne qui agit toute seule ! C’est inadmissible !

Voilà. C’était mon coup de gueule du moment sur un sujet d’actualité.

Aussi pluvieux que le mois de Juin 2016

Salutations !

J’espère que tout va pour le mieux pour vous en ce pluvieux début mois de Juin ! Comme je l’ai moult fois répété, écrire sur mon balcon lorsqu’il pleut, c’est vraiment la situation que je préfère. Malheureusement, ça ne se commande pas ! Dans tous les cas, je suis contente de m’être remise aux micro-nouvelles. Ce ne sont pas des écrits que je travaille beaucoup : la plupart du temps, je les écris d’une traite, d’ailleurs, et je suppose qu’il doit même rester des fautes. En fait, je les vois comme des gammes pour m’échauffer, non seulement les doigts, mais aussi la cervelle. J’espère que vous n’êtes pas trop déçus à chaque fois que vous tombez dessus !

Sinon j’ai commencé à voir pour m’entraîner à dessiner des loutres. Ca n’avance pas très vite, principalement parce que j’ai tendance à oublier qu’il faut que je m’entraîne à dessiner des loutres. Pour me faire pardonner, j’ai retrouvé ma passion des vaches folles :
Vache Folle Elle est mignonne, non ?

En dernier lieu, je suis toute émoustillée par mes projets actuels qui avancent (juste une dernière petite relecture avant la Relecture) et les nouveaux qui se créent (par exemple : la Compagnie de la Licorne n’a pas fini de faire entendre parler d’elle, c’est moi qui vous le dit !). J’en ai même du mal à dormir la nuit des fois tellement je suis surexcitée et tellement j’ai le trac à propos de tout ça *boïng boïng boïng* Ahlàlà ! Trop d’émotions !

Sur ce, bonne continuation à tous ! Et, avant de partir, voici une partie du brouillon de A l’aube d’une Nouvelle Ere : (En fait c’est pas le brouillon de A l’aube d’une nouvelle ère, mais un spoil pour une future micro nouvelle 😛 )

(Oui, j'ai des feutres, et je n'ai pas peur de les utiliser)

(Oui, j’ai des feutres et des stylos, et je n’ai pas peur de les utiliser)

Des nouvelles avant de repartir du bon pied

Salutations ô rares passants !

Je sais que les publications sur ce blog se sont pas mal essoufflées. Mais je compte bien les reprendre ! *yeux levés vers le ciel et brillants de détermination ponctuelle* Je n’ai pas particulièrement plus d’idées inspirantes que d’habitude, juste un retour de motivation. Mais je vais essayer de varier encore plus les textes du contenu.

Et puis, ça n’a pas grand chose à voir avec l’écriture, mais j’aimerais bien me trouver une mascotte. Vu le nom du blog, on pourrait s’attendre à ce que je décide d’une mascotte centaurine. Mais je suis nulle en dessin et, quand je dessine un centaure, ça donne ça : minicentaure

Donc je suis plutôt partie sur les loutres pour le moment. Et si cela ne me convient pas (parce que j’ai à peu près autant de constance que des giboulées) je partirai sur le lama, qui est un animal particulièrement expressif dans ses attitudes hautaines. Ou sur autre chose, sait-on jamais ! Je me pose aussi la question de la fréquence de publication. Bref. J’ai encore beaucoup de choses à réfléchir et décider ! Mais ça avance.

C’est tout pour les nouvelles ! Passez une bonne journée et à bientôt !

Pour illustrer ma constance, voici le brouillon des Plus Grandes Peurs :

(La photo est floue, mais ce n'est pas de lire ce qui est écrit l'important, c'est l'apparence générale. Et encore, j'ai été sage.)

(La photo est floue, mais ce n’est pas de lire ce qui est écrit l’important, c’est l’apparence générale. Et encore, j’ai été sage.)

NaNoWriMo de 2015

Salutations !

Comme vous vous en souvenez peut-être, le mois de Novembre est dédié au NaNoWriMo, le National Novel Writing Month. Même si, dans les faits, ça concerne le monde entier. Comme je l’avais fait l’année dernière pour Bård, je recommence cette année.
Comme l’année dernière, je vous mettrai jour par jour ma production quotidienne.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas, et venez participer avec moi l’année prochaine ! (Ou pour les NaNoCamps d’Avril et de Juillet)

A l’aube de 2015

Douces salutations !

L’année est morte, vive l’année ! Le mois des cadeaux 2014 s’est achevé, maintenant nous pouvons attendre celui de 2015. Avec impatience en ce qui me concerne (Impatience est un ami un peu collant qui me suit partout).

Alors, bien sûr, nous serons un peu déçus de ne pas avoir vu à quoi ressemblait Ragnarök. Moi, en tous cas, je suis déçue. J’avais entendu dire que c’était prévu pour 2014 et j’aurais bien aimé assister à tel événement. Et puis grâce au Fimbul (et non pas à la fibule, comme me le suggère la correction orthographique), nous aurions enfin eu vraiment de la vraie neige et pas seulement quelques flocons. La neige, c’est important pour passer un hiver et bonne et due forme ! L’hiver étant la meilleure saison de l’année.

Tant pis. Concentrons nous à présent sur 2015.

2015 sera l’année des prédictions, et pour ce 2015 tout nouveau, je prédis une bonne année. Excellente même ! Après tout, nous sommes une année en 5 et les années en 5 sont évidemment toutes des bonnes années, n’est ce pas. Ce sera donc assurément un grand cru. Préparé avec soin durant tout 2014, vendangé et mis en cave, les premières bouteilles de ce cru 2015 ont été ouvertes à minuit. Prenez et buvez en tous, car ceci est mon s… Oups ! J’ai failli plagier et en plus je me suis trompée d’époque !

Désolée, reprenons.

Buvez en, de ce vin ! Je vous assure que c’est très gouleyant. Humez le longuement et lancez vous. Vous verrez, ce sera encore plus agréable que le surf de l’année dernière ! Vous découvrirez ainsi ce puissant parfum de réussite que dégage 2015, mais aussi son acidité trépidante, adoucie par un arôme sucré d’Amour. Oh et il a du corps aussi ! Regardez comme il est fort ! En bref, ce cru vous mettra en joie, vous maintiendra en bonne santé et vous procurera beaucoup de bonheur. Le nombre de bouteilles est illimité, n’hésitez pas à faire de grandes réserves. Par contre elles auront toutes disparues en 2016, alors profitez en bien pendant tout 2015. Et vous pouvez en abuser encore et encore !

Quoiqu’il en soit, vous l’aurez compris, je vous souhaite à tous une EXCELLENTE ANNEE ! Puisse-t-elle être douce et généreuse avec vous !

Je vous envoie plein de tendresses et de bisous !

A bientôt !